agneau de pâques : comment le choisir, IGP, bio, fermier on vous dit tout !

Agneau de Pâques

Comment bien choisir son agneau de Pâques ? IGP, fermier, bio on vous dit tout sur les meilleurs produits de la ferme !

Nous mettons aujourd’hui à l’honneur 2 éleveuses, proposant chacune de l’agneau pour les fêtes de Pâques.

Agneau de Pâques IGP

Marie Eve de la Ferme Lassalle présente son agneau de pâques IGP

Chez Marie-Eve, les agneaux sont nourris exclusivement au lait de leur mère, ce qui garantit une viande très tendre et fondante. Les brebis ont d’ailleurs leur lait en AOP Ossau-Iraty ce qui veut dire une alimentation sans OGMs, aucun traitement pendant la période de lactation et 240 jours de pâture. Un lait de qualité qui fait un agneau de qualité. Ils sont égalementAgneau de lait des Pyrénées IGP et Label Rouge.
Elle partage avec vous ses recettes d’Axoa d’agneau et de navarin d’agneau, parfaites à réaliser le dimanche de Pâques.

Agneau de Pâques fermier bio

carine du bio dans l'assiette présente son agneau de pâques fermier et bio

Carine nourrit ses agneaux exclusivement à l’herbe et aux céréales bio cultivées sur la ferme. Du Bio Dans l’Assiette, est la réponse à tous ceux qui se posent des questions quant à la provenance de leur viande, à la traçabilité des produits, aux bonnes pratiques en matière d’élevage ainsi qu’au respect des normes sanitaires. 
Cette année, elle vous propose ses agneaux fermiers bio, dans des colis refermant diverses surprises pour accompagner votre repas pascal.

L’IGP Agneau de Lait des Pyrénées

La dénomination « Agneau de lait des Pyrénées » est protégée sur tout le territoire européen via une Indication Géographique Protégée (IGP).  Une IGPidentifie ainsi un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. Pour prétendre à l’obtention de ce signe officiel lié à la qualité et à l’origine (SIQO), une étape au moins parmi la production, la transformation ou l’élaboration de ce produit doit avoir lieu dans cette aire géographique délimitée.

Concernant « l’Agneau de lait des Pyrénées », seuls les agneaux nés et élevés dans le département des Pyrénées-Atlantiques au sud du gave de Pau (une partie du Pays-Basque et du Béarn), issus exclusivement de races locales (Manech Tête Rousse, Manech Tête Noire, Basco-Béarnaise) et nourris exclusivement au lait maternel par tétée au pis peuvent prétendre à l’appellation IGP, c’est ainsi que sont élevés les agneaux de Marie-Eve.

De nombreuses autres exigences comme l’alimentation des mères, la durée du pâturage, l’interdiction des antibiotiques, le confort des animaux,…entrent de le cahier des charges de l’IGP, pour ainsi proposer aux consommateurs un agneau d’une qualité exceptionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*