Accueil » Rencontres » Rencontre avec la Ferme Sinsac
ferme sinsac

Rencontre avec la Ferme Sinsac

Aujourd’hui on rencontre Aurore de la Ferme Sinsac. La ferme vient d’arriver sur Pourdebon ! Elle propose des légumes cultivés naturellement et certifiés en agriculture biologique.

Parlez-moi un peu de vous ?

J’ai 46 ans et mon mari Egbert a 48 ans. Nous nous sommes rencontrés aux Pays-bas en 2013. J’ai 2 enfants : Clément a 27 ans et vit à côté d’Amsterdam. Simon a 24 ans et vit en Belgique proche de la frontière française avec Lille. Egbert a créé son entreprise artisanale en 2013, Mycosmos et fabrique des plafonds étoilés. Depuis 2018 nous sommes rentrés en France et avons créé la Ferme Sinsac à Nanthiat en Périgord vert.

Quel est votre rôle au sein de la Ferme Sinsac ?

Je suis l’exploitante de cette société individuelle agricole. Après avoir suivi un BPREA, j’ai continué à exercer ma passion pour les plantes et les bons légumes en créant une ferme maraichère en agroécologie : c’est un système où l’humain soutien et développe la biodiversité pour arriver à un équilibre bénéfique pour les plantes, les légumes, les arbres fruitiers et l’ensemble du règne animal. Ceci en utilisant le moins possible de technologie perturbante pour le milieu et en minimisant l’usage de carburant, d’eau et d’électricité au maximum. Par exemple, nous utilisons l’eau de source pour arroser les cultures et nous récupérons le plus possible l’eau de pluie en complément. Nous n’utilisons aucun engrais chimique, aucuns pesticides. Nous avons un équipement tracté qui utilise très peu de carburant type diesel agricole.

aurore et panier de legumes sinsac
Aurore et les légumes de la ferme

Comment se déroule une journée type ?

Le matin vers 7h, je commence toujours par aller voir les canards coureurs indiens et leur donner un peu de graines pour les mettre en appétits. Ensuite ils partent seuls sur l’ensemble des parcelles de maraichages à la recherche des limaces et ils nous aident beaucoup à protéger nos légumes ! Ensuite je fais les récoltes pour les commandes de la journée. Vers 10h30 c est la pause café sacré avec Egbert pour se retrouver. Je repars soit pour finir de préparer les commandes, soit pour faire des semis ou des plantations (c’est toujours mieux le matin pour aider les plantes a bien reprendre, on les arrose un peu dans l’après-midi s’il fait trop chaud). Vers 12h30 le chauffeur de chez Chronopost passe à la ferme chercher les commandes puis je mange un peu.

13h30 : s’il fait chaud dehors, je fais de la transformation au moins jusqu’à 16h puis je repars aux champs pour entretenir les cultures (désherbages, paillages, préparations des planches pour les semis du lendemain, soins aux semis). À 18h30 c’est l’heure de préparer le repas et de manger tranquillement. Souvent a 19h30-20h je repars aux champs voir les canards et pour finir des récoltes. À 21h30 c est la fin de la journée, je vérifie les emails pour le lendemain et au lit !

Depuis quand êtes-vous producteurs ? Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Cela fait 3 ans que je suis maraichère. C’est une passion pour la cuisine qui m’a lancé vers mon premier potager, à l’époque j’avais 24 ans et je n’avais pas grand-chose, mais les fraises et les épinards poussaient très bien où j’étais. J’ai toujours essayé de louer des maisons avec des jardins puis je me suis tournée vers la permaculture en 2008. J’avais du raisin, des courgettes, des fraises, des tomates cerise et pleins de fleurs entre deux. C’était très beau et agréable.

Puis lorsque nous avons acheté la ferme à Nanthiat, il y avait 4 hectares de terres agricoles et c’est venu comme une évidence : il faut que je me forme pour être maraichère ! C’est ce que j’ai fait et j’adore faire pousser pleins de légumes différents selon les méthodes de la permaculture, mais aussi en y ajoutant beaucoup d’arbres fruitiers et de plantes d’ornements. Il faut que cela devienne un beau jardin nourricier et c’est en bonne voie.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

La liberté que j’ai de faire des expériences, de créer un beau jardin, de choisir mes horaires de travail et d’être dehors dans la nature pour travailler, c’est fantastique !

Qu’est-ce qui vous différencie ? Qu’est-ce qui fait la qualité de vos produits ?

panier de légume de la Ferme Sinsac

Les légumes de variétés anciennes qui poussent au naturel prennent plus de temps à atteindre la maturité, mais ont un goût exceptionnel. Mes clients reviennent pour la diversité de mon offre et les “nouveaux” légumes qu’ils découvrent au fur et à mesure des saisons. Je fais des petites séries et je renouvelle mon offre dans les paniers très régulièrement.

Pourquoi avoir choisi Pourdebon pour vendre vos produits en direct au consommateur ?

J’ai choisi Pourdebon pour deux raisons. C’est un site pour les meilleurs produits et producteurs, ce qui colle parfaitement a mon offre. C’est aussi une façon pour faire découvrir mes légumes au plus grand nombre et en cela l’expédition des commandes dans toute la France est super !

Quelles sont les valeurs que vous partagez avec Pourdebon ?

Je suis une maraîchère militante pour une agriculture biologique respectueuse de l’environnement et toute vie animale. Je rejoins Pourdebon sur ces valeurs de durabilité et service client en circuit court. L’essentiel n’est pas seulement de vendre des légumes, mais de faire plaisir à mes clients et de savoir qu’ils mangent des produits sains.

Qui est la clientèle de la Ferme Sinsac ?

Je suis indépendante et 100% de mon chiffre d’affaires est fait en circuit court. Je vends surtout mes légumes à Périgueux (pour 60%) à des restaurateurs, particuliers et épiceries fines type boutique de vrac. A coté de cela, je vends occasionnellement aux écoles via la plateforme Agrilocal et j’ai depuis peu un marché 1 dimanche par mois à Antonne et Trigonnant.

Pourquoi avoir choisi de cultiver des légumes anciens tel que le chou kale frisé rouge ?

De tous mes légumes anciens, le chou kale Red Russian est une véritable star et a conquis mes clients qui en sont fan. Ils le mangent en chips, en smoothie, en salade et revenu a la poêle comme des épinards ! C’est un légume aux multiples facettes et d’une belle couleur.

Qu’est-ce qui fait la spécificité de cette production ? 

Variété patrimoniale de chou kale de Sibérie, le Red Russian forme de délicieuses feuilles ondulées bleutées-rouges et aux veines pourpres. Sa taille est beaucoup plus grande que la plupart des variétés de kale. Il a été introduit en France en 1822.

Comment choisir un bon chou kale frisé rouge ? À quoi faut-il faire attention ?

Je le conseille en jeune pousse pour la salade. La feuille doit avoir une belle couleur bleue/violet sans pointe jaune au bout des crans. Il peut se consommer toute l’année, mais comme il est résistant aux gelées, c’est un beau légume feuille pour l’hiver. 

Idéalement comment le conserver ?

Le chou kale frisé rouge se conserve le mieux dans un vase avec de l’eau, comme un bouquet d’aromates pour garder ses feuilles belles jusqu’à la cuisson. C’est vraiment un légume feuille qu’il faut manger sous 2-3 jours pour profiter au maximum de ses bienfaits.

Quelles meilleures façons d’en profiter ?

En chips, c’est très rapide à faire et délicieux : ciseler les feuilles finement, les mettre sur une plaque pour cuisson au four a 150 degrés, ajouter un filet d’huile d’olive ou de tournesol et un peu de gros sel. Faire cuire 10-15 min en surveillant, il ne faut pas que les feuilles deviennent noir, juste les sécher légèrement.

Une idée recette à réaliser avec vos produits ?

Je partage mes recettes et celles de mes amis sur les fiches produits Pourdebon. J’essaie de les varier pour donner des idées à chaque saison des tartinades aux petits plats mijotés 🙂

Si cet article vous a plu vous pouvez lire plus d’interviews de producteurs sur le blog ! Vous pouvez aussi découvrir plein de produits de nos producteurs sur Pourdebon.com.

 
Résumé
Ferme Sinsac
Article Name
Ferme Sinsac
Description
Aujourd'hui on rencontre Aurore de la Ferme Sinsac. La ferme vient d'arriver sur Pourdebon ! Elle propose des légumes cultivés naturellement et certifiés en agriculture biologique.
Author
Publisher Name
Pourdebon
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*