Photo : ladepeche.fr

La Ferme d’Enjacquet, rencontre avec Thomas Bécoye

Thomas Bécoye, 32 ans a repris l’exploitation de ses parents depuis le 1er janvier 2017. Ayant fait une carrière de sapeur-Pompier professionnel, c’est l’éloignement familial et la retraite de son père qui l’ont décidé à reprendre la main de La Ferme d’Enjacquet.

Chez La Ferme d’Enjacquet

Thomas a toujours baigné dans l’environnement agricole et a toujours aimé le métier de ses parents. L’idée de commercialiser sa production faite de manière traditionnelle directement au consommateur lui a également toujours plu, et comme il le dit lui-même :

J’ai appris à gaver les canards à 8 ans, tous les mercredis après midi, j’aidais mes parents sur l’exploitation et le samedi matin j’allais avec eux vendre sur les marchés.

Aujourd’hui, il perpétue l’activité de ses parents commencée il y à plus de 30 ans en gérant de la Ferme d’Enjacquet. En effet, il gère l’entreprise mais est aussi avec ma mère qui est salariée de l’exploitation aux fourneaux. Ensemble, ils élèvent, gavent leurs canards et leurs poulets qu’ils transforment en frais, en secs (charcuterie), en conserves et en plats cuisinés et  commercialisent sur les marchés.

Il n’y a pas de journée type pour Thomas Bécoye ni sa mère. Ils ont un canevas dans la tête du déroulé de la semaine, avec des impératifs (jours de marché) et ils s’adaptent au rythme de l’animal. Si l’animal n’est pas prêt, ils attendent.

Les parents de Thomas sont producteurs depuis 1991. Reprendre l’exploitation familiale était comme une évidence, il aime le rapport direct à la clientèle qu’il qualifie de « grisant » ! Pour lui tout est bon à prendre, autant les retours positifs qui vont plaisir que les critique négatives qui leur permettent d’avancer. 

Les produits de La Ferme d’Enjacquet

Pour Thomas, c’est leur production rationnée et modérée qui fait la qualité de leurs produits.

Comme dit plus haut, nous nous adaptons au rythme de l’animal et le produit final est donc de qualité supérieure.
La qualité de nos produits vient aussi d’une transformation simple ; pas de conservateurs, pas de colorants… seulement du sel et du poivre. Parfois de l’ail, du poireau, du céleri… rien de plus !

La Ferme d’Enjacquet et Pourdebon

Les parents de Thomas ont choisi Pourdebon car c’est une solution simple pour toucher de nouveaux clients. Avec Poudebon, cette famille partage amour du goût, traçabilité et excellence des produits, et le rapport direct entre producteurs/artisans avec les clients.

Une recette La Ferme d’Enjacquet à nous conseiller ?

Lasagnes de Canard…. Un régal ! 😉

Photo : ladepeche.fr

 

Summary
Photo ofThomas Bécoye
Nom
Thomas Bécoye
Site Web
Société
La Ferme d'enjacquet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*