Accueil » Focus » Tout savoir sur le gâteau de voyage
gateau de voyage

Tout savoir sur le gâteau de voyage

Un gâteau de voyage, mais kézaco ? Si vous êtes assidus des émissions de cuisine ou de pâtisserie vous connaissez sans doute ce gâteau. Pour les autres en revanche, ce terme peut sembler un peu mystérieux ! Pas de panique, on vous emmène avec nous pour découvrir tous les secrets des gâteaux à conservation longue à apporter partout avec vous !

Qu’est-ce qu’un gâteau de voyage ?

On appelle gâteau de voyage un gâteau de longue conservation. C’est-à-dire qu’il doit pouvoir se garder  au moins 8 jours et jusqu’à plusieurs semaines pour certains ! Il ne contient ni crème ni fruits frais, mais plutôt des ingrédients simples et naturels. 

On retrouve des traces de la mention de “gâteau de voyage” au XVIIᵉ siècle. En effet, dans ses correspondances, Mme de Sévigné parlait à sa fille des gâteaux de voyage qu’elle avait demandé à son pâtissier de confectionner afin de pouvoir avoir à manger lors de longs trajets. À cette époque, on reliait en plus d’une semaine le Château de Versailles à la Bretagne où elle se rendait souvent.

Quels sont les différents types de gâteaux de voyage ?

Deux gâteaux se disputent souvent la primauté du terme gâteau de voyage : le financier et le gâteau nantais, mais il en existe aujourd’hui des dizaines de sortes ! 

Le Gâteau Nantais ou le premier gâteau de voyage

Le gâteau nantais s’inscrit dans la tradition pâtissière de la ville depuis le XXVII siècle. À cette époque, Nantes accueillait les délices des Antilles que sont le sucre de canne, le rhum et les épices. Un pâtissier Nantais s’investit alors dans la création d’une spécialité regroupant tous ces ingrédients et donna naissance au gâteau Nantais. Les marins pouvaient repartir avec cette petite douceur qui accompagnait parfaitement leur traversée grâce à une conservation naturelle exceptionnelle et c’est à ce moment que l’appellation « Gâteau de Voyage » est apparu. Ce dessert a fini par tomber dans l’oubli avant d’être relancé au début du XXᵉ par la famille Lefèvre-Utile (« Lu ») qui le remit au goût du jour et dont la recette est aujourd’hui reconnue pour être l’originale.

Les cakes

Le cake est sans doute le gâteau de voyage le plus connu et le plus confectionné dans les foyers. On y retrouve notamment le fameux marbré, le pain d’épices, le gâteau au yaourt ou encore le cake aux fruits confits !

Le Kouign Amann

C’est à Douarnenez dans les années 1860 que fut inventé le fameux Kouign Amann breton que l’on en présente plus ! Si les ingrédients qui le composent sont plutôt simples (pâte à pain, sucre et beurre), il nécessite néanmoins un véritable tour de main pour que ce gâteau soit croquant à l’extérieur tout en restant moelleux en son coeur.

Les petits gâteaux de voyage

On évoque souvent le financier comme autre premier gâteau de voyage. Crée sur la place de la Bourse à Paris par le fameux pâtissier Lasne, ces petits gâteaux avaient la forme de lingots d’or en hommage à sa clientèle. Parmi les autres petits gâteaux de voyage facilement transportable on retrouve également les madeleines, les sablés de Noël ou encore les palets bretons.

Le fondant au chocolat peut-il être un gâteau de voyage ?

Enfin, le premier fondant au chocolat à pouvoir être considéré comme un gâteau de voyage est le Fondant Baulois. C’est l’association de la recette originale, confiée à Marie-Sophie et Stéphane Boullier, et des modes de préparation et de cuisson très sophistiquée, qui ont permis d’obtenir toutes les qualités associées au gâteau de voyage.

Comment bien transporter un gâteau de voyage ?

Les gâteaux de voyage sont ainsi nommés pour leur facilité à se faire transporter. Il s’agit de gâteaux plutôt compacts et dense, ils ne sont pas fragiles et se transportent donc facilement dans une boite hermétique. Les boites en fer ou plastique seront parfaites pour les petits gâteaux. Pour les cakes par exemple, il suffit de les emballer dans un beewrap ou du papier aluminium.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*