Accueil » Focus » Tout savoir sur l’élevage de lapins fermiers !
L'élevage de lapins fermiers en France, loin des standards industriels.

Tout savoir sur l’élevage de lapins fermiers !

L’élevage de lapins en France

Malgré la faible consommation des Français en ce qui concerne la viande de lapin, la France se situe en troisième position en ce qui concerne l’élevage de lapins en Europe, après l’Italie et l’Espagne, assurant ainsi la majorité de la production mondiale aux côtés de la Chine. Malheureusement en France, il n’existe aucune législation spécifique en matière de bien-être des lapins. Il était donc important pour nous de sélectionner des éleveurs raisonnés.

Savez-vous que l’on parle de “cuniculture” pour évoquer l’élevage de lapins en France ? L’élevage de lapin est un élevage difficile, car il s’agit d’un animal très fragile, tant psychologiquement que physiquement.

Élevage de lapins : élevages raisonnés versus élevages industriels

L’élevage de lapins chez les éleveurs de Pourdebon

Nos éleveurs sur Pourdebon se positionnent bien au-delà des standards industriels et mènent leur élevage dans le respect de l’animal.

Une croissance lente, une alimentation saine et une médication contrôlée

Chez les éleveurs que nous avons sélectionnés sur Pourdebon, la durée de vie est bien plus longue que dans les élevages industriels : au moins 100 jours de croissance et jusqu’à 130 jours de chez les éleveurs d’Orylag (dont vous pouvez retrouver l’interview sur notre blog), contre 70 jours pour un élevage conventionnel ! Chez nos éleveurs, ON PREND LE TEMPS, on suit le développement naturel des lapins.

L’alimentation est saine, sans OGM, riche en herbes.

Enfin, les élevages industriels font systématiquement usage des antibiotiques en préventif, ce qui n’est absolument pas le cas chez nos éleveurs. Chez les viandes du Forez, on travaille en “sensiculture”. Leurs animaux sont élevés dans les meilleures conditions, et sans antibiotiques systématiques. Ils préfèrent travailler avec des huiles essentielles, on vaccine seulement les mères, afin d’immuniser les petits. En effet, ils pensent fermement qu’un animal élevé dans de bonnes conditions fournira une viande de qualité.

Espace vital et reproduction

EA la Ferme du Bois de Boulle, chaque portée bénéficie de grandes cases sur caillebotis en plastique, un dispositif qui permet une meilleure hygiène et laisse plus d’espace aux animaux pour déambuler : 3 mètres carrés, contre 0,35 dans les gros élevages industriels ! Les lapins peuvent se mettre debout et se déplacer plus longtemps, ce qui n’est pas le cas sinon. Par ailleurs, l’élevage est en “semi-plein air” ; les bâtiments sont éclairés naturellement et la ventilation n’est donc pas mécanique. D’autre part, on n’utilise pas d’électricité dans les bâtiments d’élevage et d’engraissement.

Enfin, la reproduction est encadrée. Au Bois de Boulle, on opte pour la saillie naturelle – et non l’insémination artificielle. Les mâles reproducteurs sont bien de la partie 🙂 Par ailleurs, les mères ont droit à des temps de repos entre chaque sevrage (qui a lieu au bout de 40 jours) ; a contrario, en élevages industriels,on déplace très vite les mères dans des cages vides pour les inséminer de nouveau. Chez les viandes du Forez, ils souhaitent gérer eux-mêmes leur génétique, en sélectionnant une race rustique de gris lapin afin de privilégier une viande goûteuse et tendre et un lapin fermier de bonne taille. 

Nous espérons avec cet article vous avoir appris beaucoup de choses sur l’élevage de lapins et vous avoir donné envie de cuisiner la viande de lapin, riche de bienfaits !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*