Rencontre avec Pierre – Morilles du Lac

Rencontre avec Pierre – Morilles du Lac

Nous avons rencontré 3 passionnés de champignons depuis petits et qui ont créé les Morilles du Lac :

Remy, électricien, Jonathan, cuisinier et Pierre, informaticien : à l’origine rien ne nous prédestinait à une aventure commune… si ce n’est le besoin de revenir à la source, à la terre. Nos enfances respectives ont été chanceuses de balades en forêt avec nos grands-parents à la recherche de tous ces trésors cachés que révèle le règne des champignons. Notre point commun ? Découvrir la perle de la forêt et ses secrets nous met dans tous nos états 🙂 La cueillir tout en conservant un vivier pérenne et l’observer des années durant… parfois la nature se joue de nous !

Les années passent… et un rêve persiste: pourquoi ne pas faire pousser les morilles dans leur milieu naturel, sous des arbres, et en faire leur métier ?

Passent ainsi 4 années de tests à peaufiner leurs rendements après avoir découvert la morille fructifère, capable d’être re-semer comme un épi de blé. Au bout de 2 ans, premiers résultats intéressants et 3ème année plus productive.

 

 

La culture de la morille

La culture de la morille commence par le semis qui est fabriqué au mois de septembre. On vient ensuite le disperser dans les bois (graines de céréales sur lesquelles les champignons se sont développés), qui a leur tour viennent coloniser la foret. Passer cette phase de colonisation, on ajoute des filets d’ombrage, pour protéger les développement pendant l’hiver de la pluie. Mise à part cette protection hivernale, il ne se passe pas grand chose jusqu’au printemps, où il va falloir faire très attention aux changements de température, critique pour que le champignon arrive à une bonne maturation. Passé la pousse, on passe à la cueillette. La particularité du champignon frais est qu’il ne se converse qu’une semaine, il faut donc livrer le jour même de la cueillette.

Ce qui nous différencie de la cueillette de morilles sauvages, c’est du made in France. Un produit suivi, il est donc cueilli au meilleur moment (maturité, qualité, pas de produit troués…)

 

Retrouvez les produits du Morilles du Lac

Retrouvez nos autres interviews.

Suivez nos actualités chaque semaine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*