Accueil » Rencontres » Rencontre avec les Volailles de la Garenne
Interview Volailles de la Garenne

Rencontre avec les Volailles de la Garenne

Comment vous appelez-vous ? Parlez-moi un peu de vous ? Quel est votre rôle au sein de votre société ?

Je m’appelle Eva Maguet. Je suis dirigeante d’une boutique de commerce local au sein de ma ferme et je suis en plus éleveuse de volailles.

Comment se déroule une journée type ?

Une journée type à la ferme ce déroule dès le matin, de bonheur (si on veut). Aller faire un tour sur l’exploitation si tout va bien. Voir les volailles si tout va bien. Granulés, eau, … Re-pailler si nécessaire. Leurs donner au moins 30mn d’attention. Et après, travailler ailleurs (champs, ….).

Le soir venu, on retourne sur l’exploitation pour voir si tout va bien.

En résumer, aller voir les volailles 2 fois par jour (matin et soir).

Depuis quand êtes-vous producteurs ? Pourquoi avoir choisi ce métier ? Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

Je suis productrice depuis 2020. J’ai choisi ce métier, car je suis en contact avec la terre et les animaux. Et cela m’épanouit. Pour rien au monde, je changerai ce métier.

Qu’est-ce qui vous différencie ? / Qu’est-ce qui fait la qualité de vos produits ? 

La qualité du produit différencie beaucoup de chose. Par exemple, des poulets plein air n’auront pas la même qualité dégustative qu’un poulet industriel. 

De plus, je les élève avec amour, c’est ça qui fait la différence. Plus ils sont bien, et plus la viande sera tendre et goûteuse.

Pourquoi avoir choisi Pourdebon pour vendre vos produits en direct au consommateur ?

J’ai choisi Pourdebon, pour que les consommateurs aie de la nouveauté et non pas toujours les mêmes producteurs. Et vouloir que mes volailles soient goûtées dans toute la France.

Pourquoi avoir choisi d’élever des poulets plein air ?

Mon choix, pas de contrainte, la qualité de vie (le mode de production n’est pas le même que si on élevait des vaches par exemple). Et l’amour que l’on apporte à nos bêtes.

Qu’est-ce qui fait la spécificité de cette production ?

Travailler avec les volailles, c’est différent. Chaque poulet ou lots sont différents, c’est-à-dire qu’y en a qu’on va surveiller plus souvent que d’autres. 

Par exemple, les pintades : il faut y aller doucement, sinon elles ont peur = étouffement …..

Comment choisir un bon poulet ? À quoi faut-il faire attention ?  

D’abord, voir comment il est élevé, après son poids et sa nourriture.

Idéalement, comment le conserver ?

Au frais, pas plus de 5 jours et faire attention à la DLC.

Quelles meilleures façons d’en profiter  ?

Un poulet ce fait (pour ma part) à la cocotte = viande très moelleuse, la viande se détache toute seule de l’os. Après il y a pour ceux qui aiment la peau rôtie, donc au four. Mais attention à la température ! 

Une idée recette à réaliser avec vos produits ?

Un coq au vin, c’est ma recette préférée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*