tout savoir sur l'oie d'Anjou IGP, son cahier des charges et des idées recettes !

L’oie d’Anjou IGP

L’oie d’Anjou IGP est la seule oie à bénéficier d’une Indication Géographique Protégée dans toute l’Union Européenne. Treize éleveurs au total se partagent aujourd’hui son élevage, qui requiert un savoir-faire unique, se transmettant de génération en génération depuis le XVe siècle.

Le cahier des charges de l’oie d’Anjou IGP

L’IGP pour l’oie d’Anjou existe depuis 2011, quand le Ministère de l’Agriculture et la Commission Européenne ont souhaité remarquer la typicité du produit : une saveur certes, mais aussi un élevage mené suivant un savoir-faire ancestral, et dans une zone de production bien définie, l’Anjou, bénéficiant d’un climat propice à l’oie d’Anjou et sa croissance : douceur et humidité.

Pour bénéficier du label IGP, l’élevage des oies d’Anjou doit répondre à plusieurs critères, que ce soit en matière de saisonnalité, de durée d’élevage ou d’alimentation :

  • Les oies doivent être élevées pendant 175 jours minimum. Les éleveurs vont encore plus loin, puisqu’elles sont en réalité élevées au moins 222 jours minimum, soit près de 8 mois.
  • Elles évoluent en plein air, entre le mois d’avril et le mois d’octobre.
  • Leur alimentation est 100% végétale. Elle consiste en les céréales de la ferme, et une complémentation en céréales sur pied comme le colza, le blé ou le seigle. Elles peuvent aussi accéder, suivant la saison, aux parcelles de maïs.
L'élevage de l'oie d'Anjou IGP : plein air, croissance lente, alimentation 100% végétale
L’élevage de l’oie d’Anjou IGP : plein air, croissance lente, alimentation 100% végétale

L’oie d’Anjou bénéficie aussi d’une certification Label Rouge ; cette dernière garantit quant à elle que les oies ont un niveau de qualité gustatif supérieur aux standards du marché, et ce, en raison des conditions idéales de leur élevage.

Une démarche de production extensive

Les oies sont donc élevées lentement, et tranquillement, sans pousser le volatile en croissance. On leur laisse le temps, on les nourrit naturellement et localement, tout simplement ! C’est la passion qui anime les éleveurs, et non la production intensive. Le résultat ? Une volaille traditionnelle et typique de son terroir, l’Anjou !

Au GAEC de Villeneuve, les oies arrivent à un jour sur la ferme : ce sont des “oisons”, qui pèsent à peine 100g ! Mais leur croissance va vite : en une semaine, ils passent à 350g, et à 850g au bout de deux semaines ! Ils se nourrissent, au départ, de semoulette, et seuls comme des grands !

Oie d'Anjou IGP : arrivée à un jour des oisons au GAEC de Villeneuve !
L’arrivée des oisons au GAEC de Villeneuve. l

Cuisiner l’oie d’Anjou

Pourquoi choisir l’oie d’Anjou en cuisine ?

Sans hésitation, pour sa saveur subtile et bien distincte des autres volailles ! La viande d’oie d’Anjou IGP se caractérise par sa couleur rouge foncé, et sa longueur de fibre proche de la viande de bœuf. Le résultat après cuisson ? Une viande fondante, tendre et savoureuse, grâce au savoir-faire des éleveurs et à l’alimentation variée dont les oies ont bénéficié durant leur croissance. On est ce que l’on mange, n’est-ce pas ?!

Conseils de cuisson

Pour réussir la cuisson de votre oie, plusieurs conseils !

Tout d’abord, pensez à bien sortir votre oie d’Anjou du réfrigérateur une heure avant cuisson. Sa chair se remet à température ambiante, et cela est important pour qu’elle ne soit pas “choquée” à la cuisson.

Faites partir votre volaille dans un four froid, non préchauffé au préalable. Optez pour une cuisson à basse température. Quand votre volaille cuit lentement, à 150° environ, les graisses qui s’échappent en cuisant ne s’évaporent pas, mais pénètrent dans sa chair et la rendent plus savoureuse encore ! Comptez alors environ 1 heure par kilo.

Retournez votre volaille à mi-cuisson. En effet, cela va avoir pour effet de rendre votre oie d’Anjou plus croustillante et dorée !

Arrosez-la du jus de cuisson le plus souvent possible.

Une recette à base d’oie

Le collectif des éleveurs d’oie d’Anjou nous livre une recette d’oie : l’oie d’Anjou rôtie aux pommes. Merci à eux pour le partage !

une recette d'oie d'Anjou aux pommes

Oie rôtie aux pommes

Les fermiers d’Ancenis
Une jolie recette traditionnelle comme on les aime, pour cuisiner votre oie à Noël ou lors de vos repas festifs !
4 de 3 votes
Temps de préparation 30 min
Temps de cuisson 3 h
Type de plat Dîner, Main Course
Cuisine française
Portions 6 personnes

Ingrédients
  

Instructions
 

Préparation

  • Préchauffer le four à 180°.
  • Pelez les pommes, coupez la moitié des pommes en quartiers et évidez les autres en les gardant entières, retirez le cœur et les pépins des quartiers de pommes puis coupez-les en petits morceaux pour ensuite mettez-les dans un plat creux, puis arrosez-les de calvados et laissez les macérer.
  • Pelez l’oignon et les échalotes, puis émincez-les finement. Lavez, séchez et effeuillez le persil. Mélangez dans un saladier les morceaux de pommes, le persil, les échalotes et l’oignon.
  • Remplissez l’oie de la préparation aux pommes, puis fermez l’ouverture en la cousant avec de la ficelle de cuisine, placez l’oie dans un plat à four et entourez-la de pommes entières.
  • Arrosez les pommes de miel et du clou de girofle. Arroser l’oie d’huile et parsemez le tout de beurre. Ensuite, enfournez le tout et faites cuire pendant 2h en l’arrosant régulièrement l’oie et les pommes de jus de cuisson.

Le dressage

  • Servez l’oie entière avec les pommes fruits cuites au four et le jus de cuisson dans une saucière.

Notes

Attention ! Le temps de cuisson est indicatif. Tout dépend du poids de votre oie ! Il faut compter 1 heure par kilo.
Mot Clé oie, recette volaille festive
Vous avez testé cette recette ?Dites-nous comment c’était ?

Si cet article vous a plu et a aiguisé votre appétit, retrouvez tous notre dossier sur les viandes et volailles d’exception, et découvrez notre article pour vous aider à bien choisir votre volaille pour les fêtes !

 
Résumé
L'oie d'Anjou IGP
Article Name
L'oie d'Anjou IGP
Description
Un article pour découvrir l'Oie d'Anjou IGP : son cahier des charges, mais aussi des idées de recettes en cuisine !
Author
Publisher Name
Pourdebon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating




*