être locavore en ville

Comment manger locavore quand on habite en ville ?

Après notre article sur les locavores, nous nous attaquons aujourd’hui à ce qui peut être un frein pour certaines personnes qui souhaiteraient se lancer dans cette belle aventure : ne pas savoir où et comment manger locavore en ville.

Pour ne pas perdre ce qui n’aurait pas lu le premier article (nous vous le conseillons fortement), devenir locavores c’est tout simplement manger principalement local !

Adieu la grande distribution, et dite bienvenue aux circuits courts et petits points de vente locavore.

Mais à première vu, se passer des grandes chaînes alimentaires, omniprésentes dans les grandes villes comparées au producteur, semble difficile.

Vous n’avez qu’à faire le tour de la ville pour chercher des produits locaux, et vous verrez qu’ils sont très difficilement trouvables dans les chaînes de distributions courantes.

Même dans les magasins bio, il vous est difficile de trouver du local / régional. Manger locavore en ville semble compliqué.

Mais être locavore, signifie aussi se séparer de vos distributeurs habituels.

Le supermarché est un endroit que vous ne fréquenterez plus pour acheter vos aliments

Quelles sont les solutions pour manger locavore en ville ? 

Pour manger locavore en ville, vous avez plusieurs choix. Vous pouvez vous joindre à une AMAP, trouver des points de vente Locavore, trouver des sites de vente en circuit court (tel que Pourdebon) ou simplement aller vous fournir chez des producteurs qui font de la vente directe.

Nous allons maintenant vous décrire chacun de ces choix.

Les Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP)

Ces associations ont pour but de lier un groupe de citoyens à plusieurs artisans/agriculteurs situés aux alentours.

Les adhérents paient alors un abonnement (annuel) et les exploitants partenaires s’engagent à donner aux adhérents un panier de denrées chaque semaine. La quantité de denrées changera par rapport aux récoltes, et son contenu changera chaque semaine ! 

Ce système permet aux producteurs d’avoir une rentrée d’argent stable, quel que soit les différents problèmes qui peuvent intervenir (grêle, mauvaises récoltes) et vous de votre côté vous pourrez vous repaître de vrais produits régionaux tel un vrai locavore.

Mais il y a aussi quelques inconvénients : 

  • Vous ne savez pas ce que vous allez recevoir. Il faut que vous soyez préparé à cuisinier des légumes que vous ne connaissez pas / n’aimez pas.
  • Pour recevoir vos paniers, il faut se rendre à un endroit précis à un créneau horaire précis, et parfois assez tôt (17H30-18H30). Ce qui pourrait rebuter certaines personnes avec un emploi du temps serré. Il faut aussi préciser que ne pas récupérer un panier peut dans certaines AMAP, vous faire exclure de l’association.
  • Et le plus gros inconvénient est que le système est victime de son succès. 

Certaines AMAP des grandes villes ne peuvent plus accueillir d’adhérents, et vous serez placé en liste d’attente. Il vous faudra donc de la chance ou / et du temps pour accéder à ce système et pouvoir savourer des produits locaux.

Panier légumes d’une AMAP

Les points de vente Locavore 

Certaines boutiques bio essaient de vendre le plus « local » possible. Il vous faut donc les trouver, mais attention, il vous faudra vraiment faire attention à la provenance de CHAQUE produit. 

Ce pain au sésame qui vous fait de l’oeil vient peut-être de Marseille et non de Paris..

Certains primeurs 100% locaux commencent à apparaître tel que le super petit marché qui ne se fourni qu’avec des producteurs présents dans les 50 kilomètres.

Une autre alternative serait d’aller s’approvisionner dans des supermarchés coopératifs, qui sont 100% locavore, tel que La Louve (Paris)

Vous pouvez aussi retrouver des associations tel que le Marché sur l’eau qui en plus de proposer des paniers tels que les AMAP, permet aussi de la vente au détail.

Dans ces points de vente, vous pourrez remplir votre cuisine de produits locaux. Que du bonheur non ?

Les locavores et la vente en ligne ?

Vous pouvez aussi vous faire livrer vos produits grâce à des sites web spécialisés dans le circuit court, telles que Pourdebon

Vous pourrez ainsi commander la nourriture que vous voulez, pour être livré quand vous le voulez.

Tomate ancienne – Maison Argentain

La solution ultime pour les locavores 

Pour les plus courageux d’entre vous, il est possible d’aller s’approvisionner directement chez les producteurs. 

Certains sites web tels que acheteralasource crées des listes de producteurs situés près de vous, qui font de la vente directe.

C’est le moyen le plus efficace pour acheter local, mais il demande beaucoup de temps.

Maintenant vous avez toutes les cartes pour devenir un vrai locavore urbain ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*