Accueil » Focus » Les bienfaits de la viande de lapin
Un article pour découvrir les bienfaits de la viande de lapin

Les bienfaits de la viande de lapin

Vous mangez peu de viande de lapin, voire pas du tout ? Il est temps de changer d’avis ! Si le lapin est souvent associé aux repas de l’enfance et revêt une image un peu désuète, nous vous écrivons cette newsletter pour vous montrer le lapin sous un nouveau jour ! Au-delà des nombreux bienfaits de la viande de lapin sur la santé, elle peut aussi se décliner de mille et unes façons en cuisine, des plats les plus traditionnels à ceux qui sortent des sentiers battus.

La viande de lapin ne représente qu’1% de l’alimentation globale des Français, qui en 2015 consommaient en moyenne 1,3 kg de lapin par… an. C’est bien faible ! En 2018, seuls 15% des Français déclaraient en consommer au moins une fois par mois, selon une étude de l’IFOP pour FranceAgriMer. Et si vous changiez la donne ? Enquête sur une viande méconnue mais qui ne le mérite pas 🙂

Un article pour découvrir les bienfaits de la viande de lapin

Les bienfaits de la viande de lapin

Les bienfaits de la viande de lapin sont légion !

Riche en nutriments et hyper protéinée

La viande de lapin est nutritionnellement très riche. Elle est d’abord bien fournie en oméga 3 et en oméga 6, mais aussi en acides aminés.Elle contient en effet un peu des 9 acides aminés indispensables à l’organisme. Par ailleurs, elle regorge de minéraux : zinc, phosphore (200 mg pour 100 g, ce qui est énorme et participe à l’entretien des os, des dents et favorise la croissance !), magnésium, sélénium, cuivre et fer. Ensuite, on trouve dans sa viande beaucoup de vitamines : B12 et B3 en priorité, mais aussi B2 et B6. L’impact sur le corps ? Fabrication d’hormones et de globules rouges, développement des tissus, entretien des cellules. 

C’est ensuite une viande hyper protéinée (20% par portion environ !). Par ailleurs, il s’agit d’une viande maigre et diététique, idéale en période de régime puisque très peu calorique. Elle est aussi favorable à la croissance et au renouvellement cellulaire.

Une alliée contre certaines pathologies

Le lapin est aussi à consommer pour les personnes atteintes de cholestérol, car elle contient peu d’acides gras saturés ; par ailleurs, l’association de l’acide palmitique (qui aide à la résistance à l’insuline) et de l’acide linoléique, tous deux très présents dans la viande de lapin, atténue le taux de cholestérol. 

Enfin, le lapin est encore un partenaire santé de choix pour lutter contre certaines maladies.L’acide oléique contenu dans les acides gras insaturés du lapin (les “bons” acides gras, présents à 35% dans la viande de lapin) permet de réduire les risques de développer certaines pathologies, comme les maladies cardiovasculaires, le cancer du côlon, l’athérosclérose ou les thromboses.

Cet article vous a plu ? Allez vite en apprendre plus sur l’élevage de lapin, auquel nous avons dédié un article !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*